Les lecteurs en parlent

Ma bible
Lire « Le prêtre et le nabab » de David Azoulay c’est se plonger dans une richesse documentaire incroyable sur la religion dans le cinéma hollywoodien de 1934 à 2000. C’est découvrir et comprendre le dictat de la censure et ses répercussions insoupçonnables sur les œuvres des plus grands réalisateurs de cette époque.
David Azoulay nous renvoie à notre mémoire, nous éclaire, nous donne envie de voir ou revoir les films de cette période. Enrichie par son analyse, la dimension religieuse de ces films et de ces réalisateurs nous devient plus lisible, plus évidente.
A offrir selon moi à tous les passionnés de cinéma. Ce livre est devenu, si j’ose dire, ma bible…

Paula T.